La symbolique de l’astrologie HUACOS

Méthode créée par Cécile Magnin – Kinésithérapeute et Ostéopathe
La méthode Huacos > Les cours  /  Les stages  /  La formation  /  L’astrologie  /  Le livre

Les mouvements HUACOS mois par mois pour chaque signe du zodiaque

L’astrologie HUACOS est relié de façon naturelle à l’astrologie : Les mouvements Huacos® sont engendrés de mois en mois, par chaque signe du zodiaque, son symbolisme et ses marques dans le corps.

Ils sont détaillés, signe par signe dans le livre : « Art & puissance du souffle – Méthode Huacos » : un livre d’enseignement à pratiquer au quotidien avec la description des mouvements à respirer selon la période de l’année. Ci-dessous un survol de ce que vous pouvez trouver dans le livre signe par signe.

Le signe du bélier : Du 21 mars au 20 avril

Symbolisme : Je suis.

Signe de feu, le Bélier manifeste le bouillonnement de la vie, la renaissance de la nature, la force génétique qui éveille l’homme et le monde. Instinctif et puissant, il assure la reconduction du cycle vital.

Mars et soleil expriment dans ce signe l’énergie, la volonté, l’ardeur, la tension, l’agressivité. Il symbolise le feu des désirs, le dynamisme, la violence et l’érection. C’est une lumière rouge et or, ardente comme une flamme.

Ses marques dans le corps sont : Le foie (siège de la colère et du discernement). La tête dans sa globalité, les hémisphères cérébraux, les organes de la tête : le cerveau, le cervelet, les yeux et les nerfs optiques, le système circulatoire, les glandes endocrines de la tête (pinéale, hypophyse, épiphyse). Le crâne et plus spécialement le frontal en reliance avec C1-C2.

Voir les mouvements Huacos proposés

Respiration pour le bélier
Elles se feront sous deux modes :
Par la bouche favorisant l’expression des émotions : colère, énergie martienne du Bélier (en connexion avec le maxilliaire inférieur, l’atlas, l’axis, l’occiput).
Par le nez stimulant le mental, éveillant la conscience et contrôlant les émotions (en connexion avec le frontal principalement).

Première phase : Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre il expire.
A l’inspir : Le sujet, dans le mouvement idéal, prend l’air par la bouche et laisse tomber la tête en arrière, remplissant le ventre de Chi. Le reste du corps se met à la disposition de ce circuit.
A l’expir : Le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre, remonte la tête, menton rentré et laisse sortir l’air par la bouche permettant l’expression du Bélier. L’anus est fermé.
A l’inspir comme à l’expir l’attention est dans l’axis, l’atlas et l’occiput.

Deuxième phase :
Même position. Le sujet inspire par le nez et expire par la bouche. Le corps est à la disposition de ce cycle.

Troisième phase :
Même position. Le sujet inspire et expire par le nez. Le corps est àla disposition de ce cycle, idéal ou non.

NB : Ce cycle respiratoire se fait jusqu’à saturation.

Mouvement du bourgeon :

Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains posées sur la nuque. Dans la conscience du Centre, il se laisse fléchir vers la terre en expirant et amène les coudes en direction des genoux.

A l’inspir, le sujet, dans le mouvement idéal, remplit le ventre. Il tire les yeux par l’intérieur de la tête vers l’os frontal, se laisser remonter par la force ascendante (sève) jusqu’à ce que la tête repose dans les mains. L’attention est dans le corps antérieur.

A l’expir, le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il se laisse fléchir vers la terre mettant l’attention sur le point de rencontre des deux forces ascendantes et descendantes. L’anus est fermé.
Ce mouvement se fait trois fois, suivi d’un temps de régulation.

Le « Mouvement du bourgeon » est l’un des mouvements proposé pour le signe du bélier

Le signe du taureau : Du 21 avril au 20 mai

Symbolisme : J’ai.

Signe de terre, le Taureau représente le mythe de la Terre-mère, la contenance de la semence et de la parole. Il met en mouvement la roue cosmique, il est le gardien du labyrinthe.

Ses planètes sont Vénus, représentant la matière première, la terre maternelle, la fécondité ou la chaleur fertilisante, et la Lune représentant la Mère, conservatrice de la semence du Taureau, instinctive et riche en sensualité.

Ses marques dans le corps sont : Le foie et à partir du 6 mai, le coeur.
La région occipitale : le cervelet, le cou, le pharynx.
La gorge : le larynx, les cordes vocales, les amygdales, la langue, la thyroïde.
La mâchoire inférieure : le menton et les dents du bas. L’artère carotide, la veine jugulaire, les organes sexuels féminins internes, la circulation lymphatique.
Le cartilage thyroïde et les vertèbres C3,C4,C5

Voir les mouvements Huacos proposés

Marche du Taureau pour l’enracinement

Position : le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre et de ses deux pilliers droit et gauche, il expire.

A l’inspir : le sujet remplit le ventre. Il ouvre l’anus et amène le poids du corps dans le pillier gauche, bras ballants, le pied en tampon-buvard marquant fortement la terre.
A l’expir : Le sujet vide le ventre. Il ferme l’anus et amène le poids du corps dans le pillier droit, bras ballants, le pied en tampon-buvard marquant fortement la terre, en la tranchant par les bords externes.
Ce mouvement se fait trois fois de chaque côté.

Mouvements du joug du Taureau :

Position : le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains posées sur la nuque formant le joug. Dans la conscience du Centre, il expire et se fléchit, les coudes fermés en direction des genoux.

A l’inspir : le sujet, dans le mouvement idéal remplit le ventre. Il ouvre les coudes, tire les yeux vers le haut et s’aidant de la force ascendante, il pousse sur le joug jusqu’àce que les mains deviennent coupe.
L’attention est dans la gorge, la flexion cervicale et les points d’adhésion cou/mains qui se nourrissent mutuellement.
A l’expir : le sujet, dans le mouvement idéal vide le ventre. Il referme les coudes en direction des genoux, entraînant le buste en flexion antérieure.
L’attention est dans la force ascendante et plus particulièrement dans le thorax postérieur, le cou et les points d’adhésion (cou/mains).
Ce mouvement se fait trois fois.

Le « mouvement du joug du taureau » est l’un des mouvements proposé.

Le signe des Gémeaux : Du 23 mai au 21 juin

Symbolisme : Je pense.

Signe d’air, les Gémeaux, signe double apparenté aux jumeaux, symbolisent l’entrée du sujet dans le monde du mental. l est le monde des contraires polaires : masculin-féminin, ténèbres-lumières, sujet- objet, intérieur-extérieur, gauche-droite….etc.

Mercure qui est la planète des gémeaux est également un messager pourvu d’ailes aux pieds, représente la séparation des choses pour ne plus se confondre avec elles et prendre des distances avec soi-même. C’est sur ce terrain que s’édifie la socialisation de l’être humain.
Mercure/Hermès est un principe de liaison, d’échange, de mouvement et d’adaptation.

Ses marques dans le corps sont : Le coeur, la trachée, les bronches, les poumons. Le thymus et l’hypophyse, le système nerveux régi par Mercure. Les épaules, les bras, les mains, les doigts, les côtes supérieures, les clavicules, les omoplates, l’humérus. Les vertèbres C7 et D1 et les temporaux.

Voir les mouvements Huacos proposés

Mouvement de réveil des bras (Ailes).

Le but de ce mouvement est de mettre en valeur l’élément « air » propre au signe des Gémeaux, activépar les poumons et les bronches.
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre, il expire.

A l’inspir : Le sujet remplit le ventre et laisse monter les bras, portépar son air intérieur. L’attention est dans les poumons et les bronches.
A l’expir : Le sujet vide le ventre et laisse tomber les bras. L’attention est dans la détente.
Ce mouvement se fait trois fois.

Mouvement de l’arbre embrassé.

Dans ce mouvement, le sujet s’identifie àl’arbre : la cage thoracique, la colonne vertébrale, le thymus, le sternum et les clavicules forment le tronc.Les bras, les avant-bras et les mains forment les branches de l’arbre.

Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos et se situe mentalement à l’intérieur d’une sphère. Croisant les bras, il enferme le tronc de ses bras-branche et pose les mains sur ses épaules.
Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir : Le sujet, dans le mouvement idéal, remplit le ventre. Prenant appui sur la sphère par les poignets, il ouvre les bras-branches le plus loin possible, créant le tronc antérieur de l’arbre (clavicule, thymus, côtes antérieures).
A l’expir : Le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Retournant les poignets, il s’appuie sur la sphère et referme les bras-branches dans un mouvement d’embrassement maximum. Il crée ainsi le corps postérieur de l’arbre (omoplates, colonne dorsale, côtes postérieures).

Pendant tout ce mouvement, l’attention habite le tronc de l’arbre, à l’inspir comme à l’expir.
Ce mouvement se fait trois fois.

Le « Mouvement de l’arbre embrassé » est l’un des mouvements proposé pour le signe du gémeaux

Le signe du cancer : Du 22 juin au 22 juillet

Symbolisme : Je sens.

Le Cancer est un signe d’eau dont la planète est la Lune, symbole de l’eau originelle. Elle symbolise aussi la fécondité, la nuit, l’humidité, le subconscient, l’imagination, le psychisme, le rêve et la réceptivité.

Le Cancer invite l’homme à se connaître par la nature de ses origines et de son hérédité et à manifester ses forces fécondes. Il s’identifie à l’archétype maternel, principe matriciel et nourricier : utérus, abîme, grotte, caverne, poche, maison…qui aboutit au grand refuge de l’humanité qu’est la Grande-Mère. Dans le Cancer, le rôle de l’homme est celui de la médiation, de la médiumnité et du milieu. Sa divinité est Dionysos .

Ses marques dans le corps sont : Le coeur.
La structure de la maison Cancer : le sternum et les côtes, le couplage des os pariétaux du crâne et des vertèbres D2D3, l’oesophage et les canaux thoraciques ( tuyauterie de la maison Cancer ), le diaphragme et le plexus solaire.
La structure matricielle du Cancer : L’estomac, le pancréas, le lobe supérieur du foie, les organes digestifs, l’utérus, les seins et les aisselles. Tous ces organes cités sont des poches recevant des eaux.

Voir les mouvements Huacos proposés

Mouvement du crabe.

Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos et crée mentalement une sphère dans le plan du Cancer. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir : Le sujet, dans le mouvement idéal, remplit le ventre et ouvre les pieds en rotation externe. Les poignets chevillent la sphère du Cancer, entraînant un bras dans une ouverture maximum du creux axillaire (Le bras choisi par le Centre ). Ce mouvement évoque la pince du crabe.
A l’expir : Le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il remet les pieds dans les rails et cheville la sphère du Cancer, fermant le creux axillaire.
L’attention est dans les creux axillaires et le sternum.
Ce mouvement se fait trois fois pour chaque bras-pince puis pour les deux ensemble. Dans une évolution du mouvement, ces deux bras-pince peuvent créer un mouvement d’embrassement à l’expir.
(voir le Schéma ds le livre page 274)

Mouvement du Cancer pour le diaphragme.

Position : Le sujet est allongé sur le côté droit, il crée mentalement un cercle complet dans un plant frontal de son corps. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir, le sujet , dans le mouvement idéal, remplit le ventre, il voyage ou se fixe dessus. Le regard suit la main qui voyage.
A l’expir, le sujet dans le mouvement idéal, vide le ventre. Les pieds et les mains chevillant le cercle, il continue son voyage ou se fixe dessus.
L’attention est dans le foie et les 4 cœurs lymphatiques.

Ce mouvement se fait 3 fois de chaque côté.
(sur le côté gauche, l’attention se mettre sur l’estomac).

Le « mouvement du Crabe » est l’un des mouvements proposé pour le signe du cancer

Le signe du lion : Du 23 juillet au 22 août

Symbolisme : J’aime.

Le Lion, symbole solaire à l’extrême, incarne le pouvoir, la sagesse et la justice. Avec le lion, nous revenons au feu-élément qui se fait puissance déployée pour devenir force maîtrisée et disponible.
Sa planète est le soleil, au centre du ciel, comme le cœur au centre de l’été. Il s’agit du soleil spirituel que l’on nomme aussi Cœur du monde ou Œil du monde (symbole christique).

Ses marques dans le corps sont : le coeur, la circulation sanguine : veine cave supérieure et inférieure, l’aorte. La colonne et les nerfs dorsaux, la moelle épinière. Les poignets (rate et poumons), le couplage D4, D5 et le vomer.

Voir les mouvements Huacos proposés

Le mouvement du lion (Dans sa force).
Position : Le sujet est debout, les pieds dans les rails, dans un espace large à la terre. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir : Le sujet, dans le mouvement idéal, remplit le ventre.Il ouvre les pieds, met les mains en appui sur les genoux, la queue-coccyx cherchant le ciel et les yeux visant celle-ci. Le buste est alors entraîné en position horizontale, créant la coupe du dos. L’attention est dans cette coupe.
A l’expir : Le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Les pieds reviennent dans les rails et la queue-coccyx dans la terre, entraînant le dos dans la verticalité. Les poignets verrouillés remontent le long des cuisses, jusqu’au niveau du cœur.
Ce mouvement se fait trois fois. Régulation.

Prière du lion :
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre, il expire, amenant les mains dans le dos, en prière, en contact avec la colonne, dans le plan du lion.
A l’inspir : Le sujet, dans le mouvement idéal, remplit le ventre. Les mains s’ouvrent et prennent du Chi, entraînant le buste dans l’horizon.
A l’expir: Le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il referme les mains en prière et érige la colonne.
NB : Dans ce mouvement, la conscience est dans les mains et dans le corps antérieur à l’inspir, et dans le corps postérieur à l’expir.
Ce mouvement se fait trois fois.

Le mouvement de « la prière du Lion » est l’un des mouvements proposé pour ce signe

Le signe du vierge : Du 23 août au 22 septembre

Symbolisme : Je sers.

La Vierge est un signe de terre, terre nouvelle, destinée à recevoir la semence , symbolisée par une jeune fille portant un épi ou une gerbe. En Egypte, elle est le signe d’Isis, initiatrice détenant les secrets de la vie , de la mort et de la résurrection.
Sa planète est Mercure : le résultat se pèse et se calcule. Retenue, maîtrise et discipline sont ses traits de caractère.

Ses marques dans le corps sont : les poumons et le ventre : les organes abdominaux (duodénum, pylore, gros et petit intestins, la rate et les nerfs dorsaux), le système péristaltique, le Couplage D6-D7 et l’Occiput, les ongles..

Voir les mouvements Huacos proposés

Ecoute de l’abdomen par le contact des mains.
Position : le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains posées sur le ventre. Dans la conscience du centre, il expire.
A l’inspir : le sujet remplit le ventre et gardant le contact des mains, il le reçoit..
A l’expir : le sujet vide le ventre, les mains l’accompagnant jusqu’à son retrait maximum. Le corps est à la disposition de ce mouvement qui se fait jusqu’à saturation.

L’écoute des mains est particulièrement propice dans le signe e la vierge régi par les entrailles, très importante pour la construction du Centre, et fondamentale dans la discipline Huacos.

Variante du mouvement d’avalement des entrailles :
Position : le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains en appui sur les genoux. Dans la conscience du centre il expire.
A l’inspir :le sujet dans le mouvement idéal, remplit le ventre, les mains gardant l’appui sur les genoux. Il tire les yeux vers la coupe de l’occiput.
A l’expir: le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre, les mains gardant l’appui lombaire, il expire le plus longtemps possible et tient le vide consciemment.

Ces deux mouvements se font trois fois.

Méthode Huacos -mouvements de respiration par sign astrologique

position dure-mérienne :
Position : le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre, il laisse tomber sa tête entrainant le dos dans une certaine flexion. Il crée mentalement un filin, reliant le sommet du
crâne à la Terre.
1ère phase : il met l’attention dans le Centre et le laisse exister jusqu’à saturation.
2è phase : conscientisant les 2 pôles (la tête et le bassin), il cherche l’équilibre de ces 2 masses, (même poids, même volume), ayant autant de valeur l’une que l’autre, tenues par le manchon de la dure-mère, jusqu’à saturation.

Le mouvement  de la « position dure-mérienne » est l’un des mouvements proposé pour le signe de la vierge

Le signe de la balance : Du 23 septembre au 22 octobre

Symbolisme : Nous sommes.

Le signe de la Balance symbolise pour le sujet le besoin de s’unir, de s’associer aux autres ou à l’autre, avec l’obligation de se confronter à eux afin d’appartenir au monde du collectif. Amour, paix, harmonie, justice, caractérisent ce signe.
Son élément est l’air, sa planète est Vénus, planète de l’amour, associée à Saturne marquant le temps.
Ce signe débute à l’équinoxe d’automne, date oùles jours et les nuits s’équilibrent. Il est représenté par deux plateaux tenus par une flèche ou épée de justice, attribut de St. Michel, l’archange.

Ses marques dans le corps sont : Le foie (siège de la colère et du discernement). − Le système respiratoire : poumons et diaphragme.
− Le système urinaire : les reins (centre des peurs), la vessie, les glandes surrénales.
− Système vaso-moteur.
− La région lombaire : hanches, fesses.
− Les organes externes générateurs.
− Le couplage de l’oiseau sphénoïde et des vertèbres D8D9D10.

Voir les mouvements Huacos proposés

Ecoute des reins et du diaphragme
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains posées sur les reins. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir comme à l’expir : le sujet, gardant la conscience du Centre, remplit et vide le ventre, écoutant ses rythmes de respiration et les informations données par le contact des mains. Cette écoute se fait jusqu’à saturation.
Il continue le chemin d’écoute en posant les mains sur les basses côtes latérales, puis à l’avant sur le foie et l’estomac et enfin sur le centre phrénique. Cette écoute se fait jusqu’à saturation. Régulation.
(Voir schéma page 68 du livre de la méthode HUACOS)

Mouvement de l’archange :
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir : le sujet dans le mouvement idéal remplit le ventre. Il se laisse tourner autour de la colonne, les bras portés par l’air, percutant différents points du corps.
A l’expir : le sujet dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il continue sa rotation autour de la colonne, percutant différents points du corps. Le regard balaye l’horizon en phare. L’attention est dans le regard, la colonne et les points de contact.
Ce mouvement se fait jusqu’à saturation. Régulation.
(Voir schéma page 68 du livre de la méthode HUACOS)

Balance : signe d’air, deux plateaux. Gémeaux : signe d’air, deux êtres.
Résonance de ces deux signes avec la communication, l’échange et les antagonistes réunis dans l’Un.

Mouvement de la balance :
Position: Le sujet est allongé sur le dos, les jambes fléchies dans l’espace Huacos et basculées sur le ventre.Ouvrant les bras dans le prolongement des épaules, il crée mentalement un arc de cercle tenu par ses 2 mains. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir, le sujet dans le mouvement idéal, remplit le ventre. Il tire les yeux vers l’arrière , les piedschevillant l’arc de cercle en direction de la droite, dans l’espace Huacos. Le regard se fixe sur la main gauche.
A l’expir, le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il allonge les chevilles et les remonte au Centre, créant ainsi le fléau de la Balance. Le regard est sur le ventre.Ce mouvement se fait 3 fois de chaque côté.

Le « Mouvement de la balance » est l’un des mouvements proposé.

Le signe du scorpion : Du 23 octobre au 22 novembre

Symbolisme : Nous avons.

Le signe du Scorpion est un signe d’eau , de profonde mutation et de combats intérieurs. Il évoque la mise au repos de la nature, la stagnation des eaux profondes, le retour au chaos de la matière brute, en attendant le retour du printemps.

Ses marques dans le corps sont : Les poumons jusqu’au 6 novembre, puis les reins.
Le système génital, la vessie, le colon descendant, le rectum et les sphincters, le coccyx et l’ethnoïde (os des fosses nasales), D11-D12.

Voir les mouvements Huacos proposés

« Ecoute du coccyx » dans la respiration ostéopathique
Le coccyx est l’os terminal de la colone vertébrale. Long comme une phalange de doigt,il s’articule à la pointe du sacrum. Le coccyx est ce qu’il nous reste de notre queue d’animal, d’où l’expression « queue-coccyx » que nous employons consciemment pour décrire son mouvement.
POSITION : le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains posées sur les reins.
Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir comme à l’expir, le sujet, gardant la conscience du Centre, remplit et vide le ventre, écoutant ses rythmes de respiration et les informations données par le contact des mains.
Cette écoute se fait jusqu’à saturation.

Mouvement de l’éternel retour :
POSITION : Le sujet est allongé sur le ventre. Fléchissant les jambes sur les cuisses, il attrappe les chevilles avec les mains. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir, le sujet, dans le mouvement idéal, remplit le ventre. Il tire les orteils vers le bas et pousse les talons vers le haut, de manière àce que les voûtes plantaires deviennent des coupes. Il amène le regard vers le haut, comme s’il pouvait voir la coupe des pieds.
A l’expir, le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Inversant le mouvement, il allonge les chevilles et contracte les voûtes plantaires. L’anus est serré, le regard est sur le ventre.
NB: veiller à ce que les coudes soient fléchis pendant tout le mouvement . L’attention est dans les points de contact à la terre et la coupe des pieds.
Ce mouvement se fait trois fois, suivi d’un temps de régulation.

Le « Mouvement de l’éternel retour » est l’un des mouvements proposé pour le signe du scorpion.

Le signe du sagittaire : Du 23 novembre au 21 décembre

Symbolisme : Nous pensons.

Le Sagittaire est un signe de feu. Il est représenté par un Centaure aux quatre sabots plantés dans le sol , qui se dresse vers le ciel, un arc bandé en main et orientant sa flèche en direction de son étoile.
Cette flèche, à laquelle s’identifie le Sagittaire, est le symbole dynamique de l’homme volant vers sa transformation d’Être animal en Être spiritualisé.

Ses marques dans le corps sont : Les reins, les hanches et les cuisses, les os iliaques, le sacrum, les fémurs, les zigomas (os des pommettes) et le nerf sciatique, le coccyx et les vertèbres L1-L2.

Voir les mouvements Huacos proposés

Position du Centaure
Le sujet est debout, il prend un espace large à la terre. Contactant le Centre et conscient de la force descendante, il se laisse fléchir vers le bas jusqu’à ce que les mains-pattes adhèrent à la terre.
Les coudes, en contact avec les genoux, induisent l’ouverture.
Dans la conscience du Centre et dans cette position, il habite son Centaure, avec ou sans respiration.

Mouvement pour l’articulation coxo-fémorale :
Position : Le sujet est debout dans le plus grand espace possible à la terre et dans les rails.
Les mains sont posées sur l’articulation coxo-fémorale et les poignets sont à 90°. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir, le sujet,dans le mouvement idéal, remplit le ventre. Il ouvre les pieds et les cuisses en rotation externe et tire les yeux sur la queue-coccyx pointant le ciel. L’attention est dans l’ouverture des cuisses.
A l’expir, le sujet, dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il ramène les pieds dans les rails et plante la queue-coccyx dans la terre, retrouvant la verticalité. Le regard est à l’horizon et la conscience dans la colonne.
(Voir schéma page 115 et description du mouvement page 119 du livre de la méthode Huacos)

Le mouvement « bander l’arc et envoyer la flèche » est l’un des mouvements proposé pour le signe du sagittaire.

Le signe du capricorne : Du 22 décembre au 21 janvier

Symbolisme : Nous réalisons.

Le Capricorne est un signe de terre, placé sous la maîtrise de Saturne, incarnant le principe de concentration, de contraction, de fixation, de condensation et d’inertie. C’est une forme de cristallisation et de rigidité s’opposant à tout changement.Il a l’image du vieillard.

Ses marques dans le corps sont : les hyponchondres, le plexus solaire, l’épigastre et les reins.
Le système osseux, principalement les genoux, les rotules (mémoire des vies antérieures), le palatin et toutes les articulations du corps, vertèbre L3.

Voir les mouvements Huacos proposés

Mouvement d’enracinement
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos, il se laisse fléchir vers la terre, les coudes en appui sur les genoux. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir. :Le sujet, dans le mouvement idéal remplit le ventre. Gardant l’appui des coudes, les mains se mettent en coupe, poignets chevillés, marquant un plan de besoin.
L’attention est dans les genoux et l’enracinement.
A l’expir. : Le sujet, dans le mouvement idéal vide le ventre et s’avale. Les mains se retournent et entraînent les bras dans un mouvement de rotation interne maximum (essorage). Gardant l’appui des coudes sur les genoux, il pousse la colonne vers le ciel et fait le dos rond . L’attention est dans le dos.
Ce mouvement se fait trois fois.
(Voir schéma page 138 du livre de la méthode Huacos)

Ecoute des hypochondres :
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos, les mains posées sur les hypocondres.
A l’inspir comme à l’expir , le sujet remplit et vide le ventre, écoutant ses rythmes de respiration et les informations reçues par le contact des mains.
Le sujet pourra pratiquer cette même écoute, la main droite sur l’estomac et la rate, la main gauche sur le rein gauche, puis la main gauche sur le foie et la main droite sur le rein droit.
Le contact des mains permet de s’informer (vitalité ou non, respiration ou non des zones touchées, chaud ou froid, douleur, couleur, tremblement, ect…) et de régénérer ces zones.
(Voir schéma page 140 du livre de la méthode Huacos)

Mouvement genoux dans genoux :

Le « mouvement genoux dans genoux » est l’un des mouvements proposé pour le signe du capricorne

Le signe du verseau : Du 20 janvier au 18 février

Symbolisme : Nous aimons.

Le Verseau est un signe d’air. Il symbolise la solidarité collective, la fraternité et le détachement des choses matérielles.
Sa première planête est Saturne. Il représente un sage vieillard porteur de deux amphores répandant le flot de l’eau qu’elles contiennent.
Sa deuxième planête est Uranus. Il est l’être de l’avant-garde, du progrès, de l’émancipation, de l’aventure.

Ses marques dans le corps sont : Les reins, jusqu’au 6 Février, puis le foie. La jambe dans sa globalité (tibia et péroné, chevilles). L5 et Sacrum dans sa partie supérieure (S1, S2, S3). La circulation sanguine, le Souffle, la Vue, les maladies extraordinaires.

Voir les mouvements Huacos proposés

Mouvement debout, mains/cheville
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre, il se laisse fléchir vers l’avant et posant les mains sur les chevilles, il expire.
A l’inspir comme à l’expir, le sujet dans le mouvement idéal remplit et vide le ventre. Les mains en contact avec les chevilles, écoutent leur mouvement.
(Voir schéma page 165 du livre de la méthode Huacos)

Mouvement pour le souffle :
Principe : Faire des cycles de dix respirations en inspirant par le nez, en soufflant par la bouche (mâchoires détendues) dans les positions suivantes : debout, assis, allongé sur le ventre, sur les côtés, sur le dos et autres…
Ces mouvements visent à faire exister le Souffle en actionnant le soufflet de forge thoracique et ses rythmes.
NB : Ces respirations favorisent la clarté mentale en communication avec le Chi universel propre au Verseau (L5 S1 : base du Souffle).

Mouvement de la marche du Verseau :
(Voir schéma page 168 du livre de la méthode Huacos)

Le « Mouvement de la marche du Verseau » est l’un des mouvements proposé

Le signe du poisson : Du 19 février au 20 mars

Symbolisme : Nous servons.

Le poisson est un signe d’eau. Il symbolise la fécondité et la sagesse.

Ses planètes sont Jupiter, incarnant l’expansion, facilitant la vie sociale et spirituelle, et Neptune, énergie de dissolution des frontières et des limites, de perte de contrôle. Il régit les rêves, l’ouverture à la psychologie, l’inconscient et le monde secret.

Ses marques dans le corps sont : Le foie, le système des eaux, le système gastro- abdominal et glandulaire. Les pieds (siège de l’âme), le couplage S4, S5, le coccyx et l’os du nez.

Voir les mouvements Huacos proposés

Mouvement d’écoute du pied plantaire
Position : Le sujet est debout dans l’espace Huacos. Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir comme à l’expir, le sujet remplit et vide le ventre. Il met la conscience dans le contact des talons à la terre. Le reste du corps est à la disposition de ce contact.
Répéter cette écoute pour les contacts de la plante du pied : bord externe du pied puis bord interne du pied et l’appui des orteils.
A quoi cela sert-il ? A découvrir ses propres appuis à la terre et à les rendre vivants.

Mouvement Prière des pieds :
Position : le sujet est allongé sur le dos, les jambes fléchies, les pieds joint sen prière et les mains posées sous le nuque.
Dans la conscience du Centre, il expire.
A l’inspir, le sujet, dans le mouvement idéal,remplit le ventre. il tire les orteils vers l’extérieur,
chevillant les talons l’un contre l’autre et laisse tomber les genoux vers le sol.
A l’expir, le sujet dans le mouvement idéal, vide le ventre. Il remet les pieds en prière, contractant les voûtes plantaires. Il remonte les genoux l’un vers l’autre et ferme les coudes dans leur direction… Le regard est sur le ventre.
L’attention est dans les points de contact à la terre, les pieds, le ventre et les coeurs lymphatiques.
Ce mouvement se fait 3 fois.

La « prière des pieds » est l’un des mouvements proposé pour le signe du poisson
Découvez le livre de la méthode HUACOS « Art & puissance du souffle »

La respiration est synonyme de vie. Elle encadre l’incarnation de l’Homme par la première inspiration de l’enfant nouveau-né et son dernier souffle, cette dernière expiration mettant un point final.

Et entre-temps ? Que faisons-nous de cette activité permanente de respiration ? A la fois inconsciente et contrôlable, elle peut devenir une formidable porte d’accès à soi, à son corps, à son intime. La méthode Huacos nous emmène dans cette visite intérieure, activant la circulation de l’énergie vitale,…

Rèférences : « Art & puissance du souffle : Méthode Huacos «  de Cécile Magnin – « Guy Trédaniel éditeur » / ISBN-10: 2813202223
Les nouveaux stages de la méthode HUACOS sont disponiblesInformations & réservations
+ +
nunc consequat. adipiscing Donec Aliquam Praesent pulvinar sit vel,